Roman du quotidien polynésien plein d’ironie, de fureur, de douleur, de tristesse et de quelques joies aussi… L’histoire d’une vie extraordinaire, celle de Moanam — de Nuku Hiva (Marquises) à Papeete en passant par Huahine et Paris — qui passe du choc culturel à la réussite sociale et, de là, au pire des déclassements.

Médusé le lecteur suit le personnage — un muet surdoué d’une vallée marquisienne — le long d’un récit tissé de drames : de la mort de la mère à l’accident mythique du père et au meurtre de la fiancée. Ces 500 pages très romanesques décrivent le quotidien avec trivialité mais aussi avec onirisme —rêves ou cauchemars, faille peuplée de messages mystérieux venus d’un autre temps, de chamans et d’une malédiction vieille de plusieurs générations lancée à travers le temps et les continents… Des personnages d’aujourd’hui, d’hier, des aventures, des coups de théâtre… Le lecteur est bousculé, baladé de l’hyperréalisme au baroque, du picaresque au surréalisme, de collisions historiques à d’imaginaires légendes immémoriales. Le style est au service de l’efficacité et le talent de conteur est bien réel.

 

J’habite en Polynésie :

 

Cet ouvrage est, en principe, disponible dans Les librairies de Polynésie et dans certaines grandes surfaces.

En savoir plus sur l’ouvrage