Le projet moemoea a été conçu durant l'été 2016, sur plusieurs constats :

 

.l'absence d'une plateforme commune du livre polynésien.

Le livre polynésien est arrivé à l'âge de la maturité (auteurs locaux, graphistes de talent, compétence éditoriale et technique), mais il est éclaté entre plusieurs petites maisons, qui tentent, chacune de son côté, de survivre à la crise. Crise générale, mais surtout crise du lectorat.

Cette plateforme commune serait un média pour présenter, promouvoir et vendre. Développer le marché, en interne et à l'international, en utilisant la force du blogging et des réseaux sociaux.

.l'opportunité de la vente en ligne.

Vendre en ligne, c'est proposer le livre là où sont les lecteurs aujourd'hui : sur internet.

Promouvoir et vendre en ligne sont deux opérations qui peuvent se construire en continuité, l'acte d'achat étant une étape qui suit logiquement la découverte de l'ouvrage mis en avant.

.l'opportunité de la révolution numérique.

La révolution numérique permet, en dématérialisant le livre, de démultiplier le lectorat et de diffuser le livre partout dans le monde sans les logistiques de distribution lourdes du livre papier.

Si le livre numérique ne représente encore qu'une part infime des ventes de livres, c'est un support en croissance qui peut et doit être conçu et promu en parallèle du livre physique.

.la nécessite d'animer le marché

Salons du livre, évènement thématiques, concours et jeux se prêtent bien à cette animation, en lien avec les auteurs et les éditeurs.

Le but est de valoriser et promouvoir le livre en tant qu'objet culturel, dans la cité, et en direction des publics cibles : jeunes lecteurs, et amateurs de thématiques particulières : alimentation, patrimoine, histoire, roman policier,...

Pour toutes ces raisons, moemoea.org a vu le jour au mois d'octobre 2016 et se développera, à la recherche d'un modèle économique durable, en symbiose avec la créativité littéraire, graphique et éditoriale unique du livre polynésien.